depositphotos 615121612 l min

Comment bien choisir sa thermopompe ?

Le choix d’une thermopompe peut avoir un impact important sur votre confort et vos factures d’énergie. En effet, cet équipement de chauffage et de climatisation peut être très utile pour maintenir une température confortable dans votre maison ou votre bâtiment, tout en réduisant votre consommation d’énergie.

Il existe de nombreux types et modèles de thermopompes sur le marché, et il peut être difficile de choisir celui qui convient le mieux à vos besoins et à votre budget. Découvrez justement  les différents facteurs à prendre en compte pour bien choisir votre thermopompe pour trouver celle qui répond le mieux à vos besoins de chauffage et de climatisation, tout en réalisant des économies d’énergie et en améliorant votre confort.

La taille de l’espace à climatiser ou à chauffer

La taille d’une maison est primordiale lorsque vous choisissez une thermopompe, car elle peut influencer la capacité de chauffage et de refroidissement dont vous avez besoin. Une thermopompe est conçue pour extraire la chaleur de l’air extérieur pendant les mois froids et pour évacuer la chaleur de l’intérieur de la maison pendant les mois chauds. Sa capacité est déterminée par sa puissance en BTU (British Thermal Units) et la taille de la maison détermine la quantité de chaleur qui doit être extraite ou évacuée.

Plus une maison est grande, plus il y a de volume à chauffer ou à refroidir, ce qui signifie qu’une thermopompe de plus grande capacité sera nécessaire pour maintenir une température confortable. En outre, la configuration de la maison peut également jouer un rôle dans le choix de la thermopompe. Par exemple, une maison avec de hauts plafonds, de grandes fenêtres ou une exposition plein sud aura probablement besoin d’une unité plus puissante pour compenser les pertes de chaleur ou pour évacuer la chaleur excessive.

Le niveau d’isolation de la maison

La qualité d’isolation peut affecter la capacité de la thermopompe à chauffer ou à refroidir efficacement la maison. Si elle est mal isolée, il peut y avoir des pertes de chaleur importantes pendant les mois froids, ce qui signifie que l’appareil devra travailler plus dur pour maintenir une température confortable à l’intérieur. De même, pendant les mois chauds, une mauvaise isolation peut entraîner des pertes de fraîcheur, obligeant le dispositif à fonctionner plus longtemps pour maintenir une température confortable.

En général, plus la maison est isolée, moins la thermopompe aura besoin de puissance pour chauffer ou refroidir efficacement les pièces. Cela signifie que vous pourriez avoir besoin d’une thermopompe de capacité inférieure si votre maison est bien isolée, ce qui peut se traduire par des économies d’énergie et des coûts de fonctionnement plus bas à long terme.

Les températures extrêmes dans votre région

Les températures extrêmes dans la région où vous habitez peuvent influencer le choix d’une thermopompe. Ces dispositifs sont conçus pour fonctionner efficacement dans une plage de températures spécifique, et les températures extrêmes peuvent avoir un impact sur leur performance et leur efficacité énergétique.

Dans les régions où les températures hivernales sont extrêmement froides, il est important de choisir une thermopompe qui peut fonctionner efficacement à des températures basses, souvent appelées « températures de pointe ». Les thermopompes spécialement conçues pour les climats froids sont équipées de technologies telles que le dégivrage automatique, qui permettent de maintenir leur efficacité même par temps très froid.

De même, dans les régions où les températures estivales sont particulièrement chaudes, vous devez choisir une thermopompe étant opérationnelle à de tels niveaux de température. Les thermopompes conçues pour les climats chauds sont souvent équipées de technologies telles que des compresseurs haute efficacité capables de garder un niveau de refroidissement élevé tout en utilisant moins d’énergie.

Le type de système de distribution de l’air

Le choix d’une thermopompe dépend du type de système de distribution de l’air présent dans votre maison ou votre bâtiment. Il existe deux types de systèmes de distribution de l’air: les systèmes à air pulsé et les systèmes à eau chaude.

Si votre système de distribution de l’air est un système à air pulsé, vous pouvez opter pour une thermopompe à air-air ou une thermopompe à air-eau. La première extrait la chaleur de l’air extérieur pour la transférer dans votre maison via un système de distribution de l’air. La seconde fonctionne de manière similaire, mais elle transfère la chaleur dans un circuit d’eau chaude qui peut être utilisé pour chauffer votre maison ou votre eau chaude sanitaire.

Si votre système de distribution de l’air est un système à eau chaude, vous aurez besoin d’une thermopompe à eau-eau ou d’une thermopompe géothermique. La première utilise l’eau souterraine pour transférer la chaleur dans votre maison. La seconde, quant à elle, se sert de l’énergie thermique stockée dans le sol pour chauffer votre maison.

La performance énergétique

Lorsque vous choisissez une thermopompe en fonction de sa performance énergétique, il est important de considérer le coefficient de performance (COP) et le taux de performance énergétique saisonnier (SEER) de l’unité. Le COP mesure la quantité de chaleur produite par la thermopompe pour chaque unité d’énergie électrique consommée. Plus le COP est élevé, plus l’appareil est efficace sur le plan énergétique. Le SEER, quant à lui, mesure l’efficacité énergétique saisonnière de la thermopompe.

Il est recommandé de choisir un modèle avec un COP et un SEER élevés, car cela signifie qu’elle utilise moins d’énergie électrique pour produire de la chaleur ou de la fraîcheur. La plupart des thermopompes modernes ont un COP compris entre 2,5 et 4,0 et un SEER supérieur à 14. Celles avec des COP et des SEER plus élevés peuvent coûter plus cher à l’achat, mais elles peuvent vous faire économiser de l’argent à long terme sur vos factures d’énergie.

Les différents coûts relatifs à cet investissement

Lorsque vous allez acheter une thermopompe, vous devez prendre en compte différents coûts. Le coût d’achat de l’unité peut varier considérablement selon la taille, la marque, la technologie et les fonctionnalités du dispositif. Les modèles haut de gamme avec des fonctionnalités supplémentaires, tels que des thermostats programmables, peuvent coûter plus cher à l’achat, tandis que les modèles de base sont généralement moins coûteux.

Le coût d’installation peut également varier en fonction de la complexité du travail et des frais de main-d’œuvre. Il est important de faire appel à un professionnel pour installer la thermopompe, car une installation incorrecte peut nuire à la performance et à la durabilité du dispositif.

Les coûts de maintenance comprennent les frais de nettoyage et d’entretien annuels de la thermopompe. Il est important de maintenir l’unité en bon état de fonctionnement pour assurer une efficacité énergétique maximale et éviter les réparations coûteuses.

Enfin, les coûts d’exploitation comprennent les coûts d’énergie pour faire fonctionner la thermopompe. Les modèles plus efficaces énergétiquement peuvent coûter plus cher à l’achat, mais peuvent vous faire économiser de l’argent à long terme sur vos factures d’énergie.

Climatisation: 1275$ de subvention pour le retrait de l'huile de votre fournaise + 5000$ pour l'installation d'une thermopompe + fournaise.

X